Around the Rothko Chapel (8 mars 2018)

Quand l’art devient politique

Inaugurée en 1971 à Houston, cette chapelle a été conçue par Mark Rothko, Dominique et John de Ménil, comme un « lieu sacré, ouvert à tous, tous les jours » et comme une alternative aux institutions traditionnelles américaines. Mêlant l’art et le sacré, nouant le politique et l’esthétique, la chapelle fait de l’art une expérience totale et émancipatrice.

Peintre américain, juif, d’origine russe et pétri d’influences européennes, Rothko est marqué par sa condition d’immigré qui donne à son art une dimension éthique et politique encore trop inaperçue. Ainsi en 2018, alors que les espaces semblent se fermer et les frontières se durcir, alors que l’élection de Donald Trump menace les notions de partage, d’ouverture et d’hospitalité, la chapelle se charge d’une signification toujours plus forte, celle d’un lieu unique, où l’art devient politique.

 

Les intervenants :

    • Laure Barillas (doctorante à l’ENS en philosophie française contemporaine)
    • Annie Cohen-Solal (spécialiste d’histoire sociale et biographe de M. Rothko)
    • Haïm Korsia, docteur en histoire contemporaine, membre de l’Académie des sciences morales et politiques et Grand rabbin de France
    • James McCauley (historien et correspondant permanent du Washington Post à Paris)
  • Frédéric Worms (docteur en philosophie et directeur adjoint lettres de l’ENS, directeur du Centre international d’études de la philosophie française contemporaine)

Et n’oublions pas les élèves dévoués du CPES qui organisent la séance : Emma Ezvan, Héloïse Humbert, Ninon Lacroix, Célie Matet, Léonie Matuzewski, Capucine Porphire, Daphne Pons, Daniel Uribe.

La séance, en sons, images et lumières, sera l’occasion d’une réflexion exceptionnelle sur la chapelle conçue par Mark Rothko.

En complément, il est intéressant de consulter :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.