FrankenIA et BlackGPT, que disent nos imaginaires angoissés de l’intelligence artificielle ?

                ChatGPT, IA désormais omniprésente dans les médias, vous fait-elle peur ? Les prétentions de certains à faire de l’IA la prochaine  technologie totale, la prochaine rupture historique, sont prises dans une nébuleuse de mythes, fruit d’un dialogue incessant entre artistes et scientifiques, qui révèlent peut-être, alimentent sûrement, des angoisses face aux potentialités de ces nouveaux outils. Or, les histoires que nous nous racontons ont une incidence sur nos pratiques du monde…

                Ouvrons donc une discussion sur l’interprétation de ces mythes, et sur l’opportunité, peut-être, de les infléchir : peut-on repérer des structures narratives récurrentes au sujet de l’IA? Sur quelles origines se fondent les différentes angoisses qu’elles expriment? Que dit la confrontation de ces fantasmes avec la réalité concrète des technologies contemporaines? Et dans quelle mesure ces récits peuvent-ils (dé)servir le développement des IA par les entreprises de la tech?

 

Animée par Marie-Amélie Boulay, cette table ronde aura lieu le jeudi 29 février de 18h à 20h en salle historique de la bibliothèque Lettres et Sciences Humaines et Sociales de l’ENS. Vous y êtes toutes et tous les bienvenus !

A cette occasion, nous aurons le plaisir d’accueillir : 

  • Daniel Andler : mathématicien et philosophe, professeur émérite de Sorbonne Université, fondateur du département d’études cognitives de l’ENS.
  • Marie Darrieussecq : écrivaine titulaire d’un doctorat en lettres et psychalayste.
  • Jean-Rémi King : chercheur au CNRS travaillant au laboratoire des systèmes perceptifs (DEC) de l’ENS.

Au plaisir de vous y retrouver nombreuses et nombreux !


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
L'équipe Actualité Critique (17 janvier 2024). FrankenIA et BlackGPT, que disent nos imaginaires angoissés de l’intelligence artificielle ? Jeudis d’actualité critique Séminaire de l’École Normale Supérieure. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vmbs


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search